Censure XXX Guide pour protéger votre famille...
Apprenez à maîtriser le contenu d'Internet
CENSURE XXX > NE PAS METTRE DE CONTENU XXX SANS PREUVE RÉELLE

Dans un monde idéal, aucun contenu XXX ne serait accessible à quiconque sans preuve réelle de majorité. Cela tombe sous le sens, évidemment ! Comment ne pas espérer qu'un Internet responsable puisse permettre des accès à un contenu sexuel sans que l'on puisse avoir une preuve authentique de la majorité du client ? Bien sûr, de telles mesures exigent un minimum d'organisation aussi bien qu'une coopération totale et engagée d'un bon nombre d'acteurs du net. Or dans un monde vraiment idéal, ces acteurs du net, c'est-à-dire propriétaires de sites, hébergeurs, opérateurs, sponsors, modérateurs, etc., auraient déjà mis en œuvre des mesures préventives…
Peut-on raisonnablement espérer qu'un jour on ne puisse plus trouver sur le net de contenus adultes distribués aux enfants ? Bonne question ! Parfois, on se rassure en se disant que pour accéder à des sites XXX, les internautes ont besoin d'une carte bancaire. On aimerait aussi que ces achats par carte bancaire soient à ce point sécurisés que l'on aurait la certitude qu'ils ne peuvent être validés que par le détenteur de la carte. Aussi, dans un monde idéal, afin d'utiliser une carte bancaire, il faudrait qu'un certain nombre d'informations codées soient exigibles avant que le paiement ne soit autorisé. Par exemple le nom complet, le numéro de la carte, un code secret ainsi qu'une question secrète, ces informations, bien sûr, ne pouvant être connues que du seul détenteur de la carte. Grâce à une multiplication de données exigibles, on réduirait le nombre d'utilisations frauduleuses de cartes, particulièrement par des jeunes sur le net.

Par ailleurs, la plupart des éditeurs de sites érotiques ou pornographiques proposent aux internautes des parties publiques des plus explicites sur le web. Facile dans ces conditions d'accéder à des images qui, sans être systématiquement crues, donnent à voir suffisamment pour appâter quiconque reste sensible à ce type de matériel. Ainsi, certaines exigences, au niveau du type d'images ou de propos contenus en zone publique sur un site à caractère sexuel, entraîneraient que l'on ne puisse voir un contenu explicite qu'après avoir payé pour un abonnement.

Une autre façon d'accéder à des contenus adultes réside dans l'appel tarifié. Ces appels tarifiés, via audiotel, devraient également exiger un nombre précis d'informations avant d'accorder les codes d'accès. Seule la personne titulaire du compte de téléphone ou les personnes qu'elle y autorise pourraient détenir ces mêmes informations. Toute diffusion de contenu pornographique ou à caractère sexuel demande une preuve de majorité. On imagine mal des enfants faire des achats par téléphone, on ne les prendrait pas au sérieux. Pourquoi auraient-ils le droit d'acheter des codes téléphoniques dans ces conditions ?

Afin d'exercer un contrôle adéquat sur ce type de transactions, il faudrait donc une surveillance efficace de ces opérations en ligne ou via audiotel. Or si toute transaction validée par une quelconque instance mettant en cause un mineur se voyait taxée d'une amende, y aurait-il une réduction du laxisme dans ces cas précis ? De plus, qui rendre responsable de cette lacune ? Le marchand ? Le propriétaire du site ? L'institution financière ? Le mineur lui-même ? Les parents du mineur ? Pourrait-on dans ces conditions accuser ses propres enfants de fraude à la carte bancaire ? À moins que la seule solution ne réside dans une réglementation applicable par une sorte de police du net…
 
La pornographie sur Internet est si accessible

- Dans toute l'histoire des médias aux États-Unis d'Amérique, c'est la première fois que des enfants ont accès à des contenus pornographiques ou érotiques avec autant de facilité, et surtout sans aucune restrictions légales de la part d'une autorité gouvernementale, depuis leur domicile et souvent malgré la présence de leurs parents.

- L'âge moyen de la première exposition d'un enfant à du matériel obscène via le net est de 11 ans.

- La fourchette d'âge dans laquelle se retrouve le plus de jeunes consommateurs de matériel à caractère sexuel sur le net se situe entre 12 et 17 ans.

- Dès 2002, on estimait déjà qu'aux États-Unis, 9 enfants sur 10 avaient été en rapport avec du matériel pornographique via Internet et que plus de la moitié d'entre eux y avaient été exposés malgré leur volonté.

- En 2006, on constatait qu'avec l'accès sans limites pour les jeunes à des contenus sexuels non censurés, la moyenne d'âge des premières relations sexuelles était brusquement baissée et qu'elle se situait désormais entre 13 et 16 ans.

L'incidence du net et de la pornographie sur les jeunes Américains est indéniable. Elle influence directement le comportement de certaines populations adolescentes, banalisant la sexualité au point de leur voir emprunter des attitudes observées via les sites XXX.
CENSURE XXX > NE PAS METTRE DE CONTENU XXX SANS PREUVE RÉELLE EN SAVOIR PLUS > Les accès possibles aux contenus XXX sans preuve réelle
Copyright © CENSURE XXX - Toute reproduction meme partielle, strictement interdite. Partenaire : Affiliation | Comment