Censure XXX Guide pour protéger votre famille...
Apprenez à maîtriser le contenu d'Internet
CENSURE XXX > SURVEILLANCE DES MESSAGERIES

Il y a longtemps, les enfants subissaient de la part des parents une surveillance rigoureuse et parfois bien abusive. Avec la libération des mœurs, la révolution "hippies" et les moyens de contraception, cette surveillance s'était allégée considérablement. Aujourd'hui, on se croit toutefois obligé de revenir quelque peu en arrière et l'on se désespère souvent dans le rôle du parent réactionnaire qui cherche à fliquer la vie de ses petits. Pourtant, cette surveillance est désormais nécessaire. Selon une étude réalisée par le Groupe Symantec, dont les résultats ont été publié en 2008, 2% des parents croient que leurs enfants ont reçu des sollicitations sexuelles via le net alors que 27% des enfants affirment en avoir été victimes en réalité…
Ces chiffres inquiètent. Ils démontrent clairement qu'entre la croyance populaire et la réalité, il existe un écart considérable. Si considérable qu'il pourrait être à l'origine de nombreux drames. Les parents ne semblent pas conscients du danger qu'encourent leurs enfants sur le net. C'est pourquoi les organismes de lutte contre la pédophilie et les abus de toutes sortes sur Internet multiplient leurs avertissements aux parents. Bien sûr que le rôle de surveillant, cette étiquette d'espion que les enfants ne manqueront pas de coller aux parents, surtout au moment de l'adolescence alors que les parents sont souvent vus comme des adjudants de la répression, est lourde à porter par ceux qui ne souhaitent pas forcément s'immiscer dans les affaires personnelles de leur progéniture. Toutefois, si les logiciels de filtrage, les interdictions d'usage et les avertissements de base ne suffisent pas, il faudra songer aux vérifications en catimini, à l'espionnage pur et dur, grâce à des logiciels capables de lire et d'enregistrer les conversations de vos enfants via Internet.

Des logiciels tels ChildSafe, par exemple, permettent non seulement de contrôler les discussions on-line des enfants mais gèrent également leur navigation. Selon les indications que les parents fournissent, le logiciel bloque les accès en fonction de certaines heures de la journée, et effectue également un filtrage selon un listing de mot-clés.

Parce que les enfants adorent communiquer par le média Internet et les différents espaces de discussions mis à leur disposition, ils se servent aussi de webcams. La webcam leur permet d'être vu en live par leurs différents interlocuteurs qui possèdent un même système de caméra. Ces caméras prisées des jeunes le sont aussi des "pédocriminels". Il semble même que certains "cyberpédophiles" aient désormais la possibilité d'actionner à distance ces webcams afin de pouvoir observer les enfants lorsqu'ils ne sont pas directement en ligne. Ils peuvent alors les étudier à loisir dans leurs déplacements domestiques.

Assurément, les parents avisés auront un œil sur ces webcams et auraient peut-être même intérêt à les débrancher lorsqu'elles ne sont pas en fonction. Le fait de sensibiliser les jeunes à cette possible intrusion dans leur vie privée pourrait avoir une incidence positive sur leur droit à se protéger eux-mêmes contre de potentielles agressions.
 
Les réseaux de pédophilie pullulent sur le net

Une avocate américaine, Perry Aftab, qui a été à la tête du principal programme d'éducation et de sécurité sur le net, le Cyberangels, a signalé 30 000 sites pédophiles sur une estimation de 4,3 millions de sites existant sur Internet. On estime à environ 0,07% le nombre de forums pédophiles sur approximativement 40 000 dénombrés au total sur le net. La pédophilie on-line est donc une réalité que certains parents ne doivent pas ignorer. Chaque mois, des réseaux de pédophilie qui opèrent depuis Internet font l'objet d'enquêtes et heureusement aboutissent à des arrestations et des démantèlements.

"En juin 2007, les forces policières britanniques mettaient au jour un réseau mondial de pédophilie et arrêtaient plus de 700 personnes en lien avec l'affaire, dont 200 vivant au Royaume-Uni. 31 petites victimes servaient de proies à ces individus et l'enquête s'est étendue à 35 pays. C'est par le biais d'un forum de discussion pédophile que les enquêteurs sont parvenus à rassembler suffisamment de preuves contre les agresseurs. Le site Internet : "Fils de Dieu" est à l'origine des actes qui ont été perpétrés contre les victimes pour ensuite être photographiés et diffusés sur le net."

Cette nouvelle, parue dans plusieurs journaux du monde à l'époque, n'est qu'un cas parmi des centaines d'autres qui attendent d'être résolus.
CENSURE XXX > SURVEILLANCE DES MESSAGERIES EN SAVOIR PLUS > Dangers réels des messageries
Copyright © CENSURE XXX - Toute reproduction meme partielle, strictement interdite. Partenaire : Affiliation | Comment