Censure XXX Guide pour protéger votre famille...
Apprenez à maîtriser le contenu d'Internet
CENSURE XXX > L'IMPACT RÉEL DES ORGANISMES DE PROTECTION SUR LE NET

Bien que des institutions et organismes oeuvrent de concert pour l'aménagement d'un Internet sécuritaire pour la population enfantine et adolescente, on sent que leur pouvoir ou leur autorité compte pour bien peu dans un univers motivé par l'appât du gain. Les gros investisseurs derrière la machine pornographique, d'une part, la réalité des frontières inexistantes, d'autre part, font qu'Internet laisse peu de structure pour l'édification d'un code d'éthique respectable. L'architecture actuelle du net est telle que l'on a l'impression d'un territoire sans repères où règne l'anarchie et la loi du plus fort, simplement. Or si les structures législatives d'un seul pays sont déjà complexes à mettre en place, on imagine facilement toute la difficulté à gérer un monde virtuel sans limites territoriales.
On reconnaît aisément le manque de pouvoir des institutions en place dans le traitement des différentes problématiques du net. Regardons de plus près quelques statistiques de la CNIL : on estime à plus de 56 000 nouveaux traitements de données nominatives pour l'année 2007. Pour la même année, 4 456 plaintes ont été enregistrées, lesquelles ont donné lieu à 164 contrôles, 101 mises en demeure, 9 sanctions financières, 5 avertissements et 5 dénonciations au Parquet. On constate que le rapport entre le nombre de plaintes et le nombre de traitements de dossiers accuse un décalage important. On sait qu'une centaine d'agents seulement travaille pour la CNIL et que le budget annuel qui lui est alloué est insuffisant pour traiter adéquatement toutes les demandes. Dans ces conditions, sa pertinence ne serait-elle pas à réviser ?

L'opinion publique est parfois faussée par l'existence de ces organismes ou institutions. On aimerait croire que les enfants peuvent naviguer en toute sécurité sur le net puisque des gens veillent sur eux. On aimerait croire qu'une conscience sociale, qu'une responsabilisation sociale est en train de voir le jour de façon efficace par le biais de ces instances de supervision. Toutefois, leurs champs d'action étant si limités et leurs effectifs si restreints que l'on se rassure souvent à tort. Le site Point de contact, par exemple, site destiné à la dénonciation de contenus ou de matériels attentatoires à la dignité humaine, a mis en place des formulaires de signalement à l'adresse des internautes et autres acteurs du net. Cette initiative louable invite les prestataires de services d'hébergement en ligne et les prestataires d'accès à Internet à mettre à la disposition des utilisateurs un formulaire de signalement de contenus inconvenants. Cependant, seuls les membres de l'AFA (Association des Fournisseurs d'Accès et de Services Internet) se sont engagés dans cette action. Et pour les autres alors ?

Jusqu'ici, toutes les mesures prises pour protéger les enfants et les jeunes des contenus non souhaitables sur le net incitent les utilisateurs à se munir eux-mêmes de comportements sécuritaires. Jamais il n'est question d'interdire ou de circonscrire un certain type de contenus, jamais on ne s'engage sur le terrain d'un étiquetage réglementaire, susceptible de sanctions légales en cas d'infraction. La responsabilité de la prévention, aussi bien que de la protection, incombe invariablement à l'usager. Tous les messages s'adressent aux parents, aux éducateurs, aux enfants. Le plan "Confiance" (2004) du gouvernement français en témoignait d'ailleurs assez bien : "Ce plan a pour objectif de conduire des actions de sensibilisation des enfants et de leurs parents à la sécurité et à la civilité de l’Internet, en impliquant l’ensemble des acteurs concernés : institutions publiques, associations et industriels du secteur. Des outils d’information sont développés et diffusés afin de permettre aux parents et aux éducateurs d’adopter un comportement responsable pour mieux protéger les mineurs…"
 
L'approche d'un mouvement sectaire se déroule en général comme suit :

C'est par le biais d'un propos rassurant et persuasif que les recruteurs pour sectes opèrent auprès des jeunes. Ils se manifestent avec des comportements d'écoute et de compréhension à l'égard des jeunes. Parce qu'ils promettent un soutien et l'illusion d'un monde meilleur, les adolescents et les jeunes adultes qui manquent d'amour ou de reconnaissance, se laissent très facilement piéger. On leur offre également la possibilité d'adhérer à un groupe fraternel au sein duquel les valeurs humaines sont apparemment primordiales. On leur vante aussi le sublime de la quête spirituelle, le côté extraordinaire de l'amour qu'ils trouveront dans cette association merveilleuse. Au fur et à mesure des conversations, les jeunes seront non seulement enthousiasmés mais ils succomberont à une sorte de fascination, une sorte d'envoûtement devant tant de promesses Peu à peu, ils s'isoleront pour n'entrer en communication qu'avec le ou les mentors de la secte. Un dénigrement de tout l'univers de ces futures victimes sera enclenché et éloignera ainsi ces jeunes de leur propre famille, de leurs amis, de leurs intérêts habituels. Le mentor deviendra alors le seul confident possible et leur complicité se fera de plus en plus secrète. Les jeunes croiront désormais les paroles du recruteur, ils boiront sa vérité et perdront doucement leur esprit critique, leurs capacités d'analyse. Ils deviendront totalement dépendants du recruteur. De là, le mentor pourra leur demander tout ce qu'il veut…
CENSURE XXX > L'IMPACT RÉEL DES ORGANISMES DE PROTECTION SUR LE NET EN SAVOIR PLUS > Surveillance des messageries
Copyright © CENSURE XXX - Toute reproduction meme partielle, strictement interdite. Partenaire : Affiliation | Comment